Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 14:33

logo-aikido-.jpg

 

La nuit dernière, prise d’insomnie, je décidais de m’installer dans le canapé et passais quelques heures à tester les couleurs de mes vernis à ongles, tout en regardant l’énième diffusion d’un reportage anxiogène sur TMC : Paris la nuit, enquête sur une délinquance qui ne s’arrête jamais.

Au petit matin, Chéri Chéri me réveille. Je sursaute. Je dois immédiatement apprendre un art martial pour pouvoir me défendre en cas d’absence de mon homme.

Aussitôt dit aussitôt fait, le soir même j’assiste à mon premier cours d’Aikido.

Après avoir passé ¼ d’h à genoux à écouter un mec en jupe culotte, nous embrassons le tatami – sans la langue – et passons à l’action.

Enfin l’action c’est un bien grand mot !

Au ralenti, le sensei nous montre des prises complexes qui nous font nous placer dans des positions bien peu naturelles et encore moins pratiques !

Nous les répétons docilement, même si je ne suis pas dupe : si mon partenaire ne se laissait pas faire, jamais je ne réussirais à l’immobiliser.

Cette réalité me dérange : je m’imagine difficilement demander à mon éventuel agresseur de tendre gentiment sa main vers moi et d’avoir la patience de me laisser lui faire une quelconque prise d’aikido pour pouvoir m’enfuir.

En fait, j’ai un peu l’impression de participer à une partie de twister géant.


twister

 

Cette pensée lancée à haute et intelligible voix ne manque pas de faire rire mon partenaire, ce qui attire l’attention du maître qui décide de me prendre comme cobaye pour expliquer la prise suivante.

Mais, tandis qu’il passe son bras devant mon visage, je le mords violemment laissant apparaître dans sa peau les empreintes très distinctes de mes 8 incisives, de mes 4 canines et d’une bonne partie de mes 20 molaires.

A peine le temps de m’excuser en plaidant le réflexe d’auto-défense, que je me retrouve virée du cours sans état d’âme. 

Sous le choc, j’appelle Chéri Chéri qui vient me chercher on ne peut plus fier : « T’as fait comme Bruce Lee ! »

Il n’a pas tout à fait tord, rien de tel pour se défendre que de bons réflexes et une mâchoire puissante !  


« N'utilisez que ce qui fonctionne, et puisez-le partout où vous le trouvez »

 Bruce Lee 

Bruce Lee

  


Partager cet article
Repost0

commentaires

C

Excellent !!!


Répondre
M

Ça me rappelle des souvenirs ! Mais le mauvais moment c'était le footing... Après c'était comme un pas de deux . En tout cas on a regardé le même programme tv !


Répondre