Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 10:00

 

candidats.JPG

 

Hier matin, je me réveille loin de Chéri Chéri mais tout près de mon amie Versaillaise qui m'héberge chez elle pour me permettre de voter.

Une fois tous les 5 ans, Chéri Chéri et moi nous séparons le temps de 2 weekends, afin de retourner sur nos Terres juste pour la présidentielle.

Pour ma part, j'exerce donc mon devoir de citoyenne là où la fleur de lys est mieux vue que le drapeau français et rien que pour ce paradoxe, je refuse de m'inscire dans un autre bureau de vote.

Ainsi, même si j'avoue sans complexe ne pas être une pro de la politique voire même avoir hésité à intenter un procès à Norman qui m'a donnée l'impression de raconter ma vie dans sa dernière vidéo La politique, le fait de ne pas être Stéphane Rozès ne m'empêche pas d'avoir des idées, des envies et des rêves, parfois utopistes, mais qui valent la peine selon moi d'être défendus, car c'est aussi cela la démocratie : permettre à chacun de s'exprimer.

Citoyennes jusqu'au bout des ongles, motivées par la chance que nous avons en ce dimanche de pouvoir choisir celui ou celle que pensons être capable de rendre la France plus belle, nous nous levons enjouées.

Faute d'être politologue, La Blonde est humaniste et ne peut-être déconcernée par cette journée où, comme 1 373 988 français dans le monde, elle sait qu'elle est attendue au tournant par son pays.

 

isoloire-copie-1.JPG

 

Pourtant je suis inquiète. Il ne faudrait pas que le désintérêt général des français face à la campagne se confirme pas dans les urnes.

Pour lutter contre une possible abstention lourde, je décide de renvoyer une photo au site boostagram.

Je défends ainsi 2 bonnes causes : pousser les gens à aller voter et à se faire dépister contre le cancer du sein.

Particulièrement engagée en ce 22 avril 2012, il est 16h07, lorsque j'entre dans le bureau de vote pour ma 3ème participation à une élection présidentielle.

Je m'isole comme le veut la coutume. Pour moi, les jeux sont fait depuis longtemps, l'heure n'est plus à la rigolade, j'assure côté cœur.

Lorsque mon bulletin glisse dans l'urne, j'éprouve un frisson excitant. Pour la première fois j'y crois un peu.

En fin de journée, nous nous retrouvons tous dans notre salon, et nous nous branchons sur Canal+ pour suivre la soirée électorale en toute légalité.

A 20 heures, nous découvrons le résultat : Hollande – Sarkozy.

Lourd avantage à gauche. Plus de 81% de votants.

Finalement, notre désintérêt face à cette campagne s'explique peut-être juste parce qu'en 2012, on ne croit plus aux beaux discours d'une élite dirigeante à des lieues de notre réalité, on ne fait que jouer à Stop ou Encore et nous avons eu 5 ans pour forger nos convictions à gauche, à droite, dans les extrêmes ou au centre. 

 

photo.JPG

 

Partager cet article
Repost0

commentaires