Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 17:30

 

1193-Pin-up-Girl-on-Scale-Affiches.jpg

 

Hier après-midi, alors que je traverse un petit coup de mou, j'envoie un texto à Chéri Chéri, espérant secrètement qu'il y réponde de manière réconfortante.

« J'ai pris 2kg3, j'ai eu une grosse journée, bref j'ai pas le moral. A ce soir, bisous. »

Ce à quoi il répond :

« Tu veux que je te ramène quelque chose ? »

Bref, Chéri Chéri n'a rien compris. Je ne réponds pas.

J'appelle alors ma meilleure amie pour me plaindre d'avoir l'impression qu'il ne me désire plus et que mon histoire d'amour touche certainement à sa fin.

Je passe ainsi une bonne partie de la journée pendue au téléphone, debout face à la glace, à pétrir mes petits poignets d'amour en faisant la moue.

Lorsque Chéri Chéri rentre, c'est fièrement qu'il brandit vers moi 3 tablettes de Côte d'Or de mes saveurs préférées.

Pourtant, la seule réaction que me provoque son présent sont ces mots :

« Tu veux vraiment que je devienne obèse ?! »

Visiblement, il s'attendait à une autre réaction de ma part et, vexé comme à chaque fois qu'il est contrarié, il tente de me faire culpabiliser en m'accusant d'insatisfaction permanente.

 

Favim.com-448.jpg


Je ne comprendrais définitivement jamais la logique masculine.

Comment, alors que je lui dit que je déprime, que j'ai grossi et que je me sens moche, Chéri Chéri peut-il penser que du chocolat me ferait plaisir ?

Mais avant que je ne lui fasse part de non-sens de son attention, il rajoute :

« Tu ne veux quand même pas que je me réveille en même temps que toi pour te faire un câlin non ? »

J'avoue être en effet friande des câlins du matin, ils sont malheureusement réservés aux weekends depuis que je me lève au milieu de la nuit ce qui ne laisse, soyons clair, aucune place à une quelconque libido matinale.

A bout de nerfs face à son incapacité à comprendre le mode de fonctionnement de mon cerveau de Blonde, je lui fais part d'une d’une étude récemment publiée et montrant que sur 1056 interrogées, 41% pense que rien ne vaut un beau compliment de son amoureux, ou au pire un texto, pour être heureuse.

Par contre, le câlin du matin ne remporte que 15% des votes et le chocolat, qui, face au dictat de la maigreur est plus un ennemi qu'un ami, ne remonte lui le moral qu'à 11% des femmes.

En fait, c'est plutôt logique : je me sens moche, tu me trouves belle, je vais mieux !

Il n'y a vraiment que pour vous que nous sommes compliquées !

 

 25442861.jpg

 

Partager cet article
Repost0

commentaires