Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 19:31

 

cr8rv9v2.jpg

 

Hier soir, lorsque nous rentrons du baptême du frère de mon filleul, il est déjà 21 heures et j'émets une plainte légère quant à l'heure avancée qui ne me laisse que 30 minutes pour dîner et me mettre au lit si je veux compter sur les 6 heures de sommeil nécessaires à mes neurones pour être performant.

J'amplifie ma lamentation en mettant l'accent sur mon horaire de réveil que j'accuse d'être tout bonnement inhumain quand Chéri Chéri me stoppe net:

"Au moins toi, tu ne risques pas d'être malheureuse !"

Ne voyant pas le rapport, je le fixe les yeux remplis de points d'interrogations.

Il poursuit donc en m'apprenant que 2 chercheuses se sont intéressées à l'influence de notre horaire de lever sur nos vies.

 

alarme-reveil-humour.jpg

 

Après plusieurs expériences elles ont remarqué que ceux qui se lèvent tôt seraient plus alertes et auraient un système immunitaire plus performant.

Mais, au delà de la santé  physique, c'est du moral des lèves-tôt dont il est question.

Il semblerait que la société soit en effet plus adaptée à leur rythme qu'à celui des couche-tard ce qui leur permet de ne pas souffrir du décalage social et donc être plus heureux.

Je fais gentiment remarquer à Chéri Chéri que 3h30 du matin c'est au delà de tôt et que le décalage a beau être inverse, il est néanmoins.

Toutefois, soucieuse du bonheur de celui qui partage ma vie, je lui assure que s'il n'y a que ça pour le rendre heureux, je serais ravie de petit-déjeuner avec lui, demain matin, à 3h40 !

 

petit-dejeuner.jpg

 


 

Partager cet article
Repost0

commentaires