Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 16:44

 

vz-4fada589-cce5-457f-8154-ffd0b61d659a.jpeg

 

Avant hier soir, tout en posant une couche de top coat sur ma manucure rouge fraîchement posée, je chattais sur Facebook avec mon filleul d’école qui me proposa une nouvelle fois de venir assister à son one man show.

Actuellement à la recherche d’un emploi et en couple avec un Chéri Chéri geek au 3ème degré, je décidais d’accepter et je proposais à une amie comédienne de m’accompagner.

Hier soir, après un réajustement de mon fard à paupière, j’abandonnai donc le domicile conjugal ainsi que le conjoint, sa PS3 et son tout nouveau FIFA 13, et je retrouvai mon amie pour une virée à Paris.

Une fois les embouteillages bravés et une place de parking trouvée, ce n’est pas sans une pointe de fierté que nous arrivons devant le théâtre Bo Saint Martin à République, une demie heure avant le début du spectacle.

 

securedownload-6.jpeg

 

Nous nous auto-congratulons en buvant un verre de Brouilly au Bo Bar et nous nous installons confortablement dans l’intimité de la petite salle du Bo où nous sommes rapidement plongées dans le noir.

A 20H15, Greg Romano entre en scène.

A 20H15 et 30 secondes, je compris que j’allais passer un très bon moment.

A 20H16, la rangée de spectateurs devant nous commençait à regretter de ne pas avoir pensé à apporter ses protections auditives pour se protéger des violentes décibels que mes éclats de rire ne cesseront d’asséner à leurs tympans tout au long du spectacle.

Mis en scène par Kyan de Bref, Greg s’impose sans difficulté pour nous raconter sa vie qui n’avait rien de drôle jusqu’à ce qu’il décide de la prendre comme une succession de blagues d’un Dieu qui l’aurait créé dans un état d’ébriété avancé.

Outre les problèmes de santé et les échecs amoureux, Greg Romano a surtout l’impression de n’être jamais au bon moment, au bon endroit et dans le bon corps.

A la manière de Chad Channing, le premier batteur de Nirvana qui quitta le groupe juste avant l’album Nevermind car il ne sentait pas les chansons de dépressif qu’écrivait Kurt Cobain, mon filleul a par exemple refusé de tourner dans Bref.

Pour autant, Greg Romano a un don, celui de réussir à nous émouvoir tout en nous faisant rire et la blonde que je suis en est certaine, hier soir, elle était dans la bonne salle et à la bonne heure ! 

 

securedownload-5-copie-1

 

Partager cet article
Repost0

commentaires