Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 17:30

 

racisme1

 

Hier soir durant le dîner, Chéri Chéri me fait part d'une nouvelle légèrement datée mais non moins dérangeante pour autant.

 Selon  le rapport annuel sur les actes racistes de la Commission nationale consultative des droits de l’homme publiée fin mars : la France est clairement raciste.

 Immédiatement, je m'offusque.

 Persuadée que ce type de pensées étaient de nos jours honteuses et minoritaire, je découvre de mes yeux ce chiffre pour le moins inquiétant : 55% des français interrogés ne se sentent pas chez eux en France et 7% se déclarent plutôt raciste sans aucune gêne. 

 Je soutient à Chéri Chéri qu'il doit s'agir d'une erreur, que de nos jours en France, nous avons accès à l'éducation et que nous savons donc que le concept de race défini 2 êtres vivant ne pouvant pas procréer naturellement ensemble. 

 Ainsi, l'être humain, quelque soit sa couleur ou son origine, appartient à une seule et même race qui devrait s'entraider dans une réelle unité afin de survivre, au lieu de s'entretuer comme il le fait depuis le début de l'espèce.

 

racisme2.jpg

 

 Pourtant, les réponses des sondés sont formelles, nous n'avons visiblement pas lavé nos torchons ensemble et la différence, si nous l'aimons, c'est de loin, ou pour les vacances.

Chéri Chéri souligne d'ailleurs à juste titre que les extraterrestres ont beau nous fasciner, dans la majeure partie des films de science fiction, il est évident que diplomatiquement parlant, nous ne sommes pas prêts à les rencontrer !

En réalité, rien n'aurait vraiment changé dans ce que nous pensons de "l'autre" si ce n'est notre capacité à l'exprimer. 

En 2012, 55 ans après le début de la conquête spatiale et de la recherche effective de vies en dehors de notre planète, nous ne sommes toujours pas capable de nous aimer nous-même, terriens.

Si la Planète bleue se réchauffe et que son appellation devient presque cruellement provocante, une chose est certaine, elle tourne à l'envers.

Alors qu'aujourd'hui, le progrès devrait être l'amour, la tolérance et la réconciliation entre les peuples, la réalité est qu'au lieu de cela, nous nous réjouissons de notre honnêteté et de la banalisation de la haine, qui nous permet sans honte, de l'affirmer.

 

racisme3.jpg

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
A dire vrai, le "racisme" semble plutôt une notion politique et économique que philosophique, peut-être même symptômatique d'un libéralisme exacerbé, et d'un rapport à la propriété devenu
obsessionnel dans nos chères sociétés modernes. Ce qui m'inquiète, c'est que cela touche toutes les classes sociales, démontrant par là, que le niveau d'accès à la culture ne change rien à
l'élaboration de cette plaie qu'est le racisme.
Quand à s'aimer les uns les autres, nous passons sûrement trop de temps à comtempler nos écrans HD, pour prendre celui de nous regarder...enfin, c'est une vision naïve des choses, mais je ne
souhaite pas rentrer dans quelque chose de plus pousser avant le déjeuner!^^

Au plaisir!

muxu
Répondre