Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 18:34

 

apple-1.jpg

 

Hier soir, je rentre à la maison et manque de ne pas reconnaître Chéri Chéri.

Il est vêtu d’un sous pull noir rentré dans un vieux Levis 501 mal taillé et porté sans ceinture, jean qui lui-même tombe – mal – sur une des paires de basket les moins stylées de la marque New Balance.

Je ne cache pas un certain sursaut à mon arrivée et reconnait avoir pensé 5 secondes me trouver face à un cambrioleur.

En réalité, il ne s’agit que de Chéri Chéri qui vient de recevoir son sous-pull noir St.Croix, l’éternel top de Steve Jobs.  

A l’annonce de son décès, ce fût son premier réflexe. Il a sauté sur son mac et a commandé le même haut que son héros.

Une semaine plus tard, le voilà donc déguisé en Monsieur Apple avec des cheveux.

Car Steve Jobs était aux geeks ce que Jackson était aux fans de la pop : un demi-dieu, voire un dieu tout court pour les plus extrémistes.

Et même moi, plus assimilée à une sorte de jeune padawan de la geekerie malgré une forte addiction à mon iPhone 4, je dois reconnaître que Steve Jobs était un sacré génie, et pas qu’en informatique !

Non content de créer des objets pour répondre à une demande, comme on nous l’apprend au collège en cours de techno, Steve lui, créait des demandes pour vendre ses inventions.

En plus de révolutionner l’informatique, il a donc révolutionné le marketing et a rempli notre appartement d’objets en « i » : iMac, iPad, iPhone, iPod …

 

apple 2

 

Pour tout ça je respecte le père de la pomme croquée, par contre, pour qu’il devienne un emblème fashion à titre posthume, là je pose mon véto !

En effet, Chéri Chéri n’est malheureusement pas le seul à avoir voulu adopter le Steve Jobs’ Style !

Dès le lendemain de la mort de leur meilleur ambassadeur, St.Croix, la marque des fameux sous-pulls, a annoncé une augmentation de 100% des ventes du model porté par Jobs en expliquant que les fans se précipitaient dessus.

J'emmène alors Chéri Chéri devant le miroir pour qu'il comprenne que côté mode pour le coup, il sagit plus d'une régression.

Lorsqu’il se voit, il a beau reconnaître que son nouveau look ne le met pas vraiment en valeur, il tente quand même de négocier et me promet de se changer si j’accepte désormais de l’appeler iCher iCher :

« Ça c’est une révolution ! »

 

apple-3.jpg

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

K

excellent ! bonne fin de journée


Répondre