Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 17:26

 

arctic-monkeys1.jpg

 

Hier, tout au long de la journée, je redouble d'efficacité afin de tenir un rythme élevé qui me permettra de finir suffisamment tôt pour me permettre de noircir mes yeux avant de retrouver Cheri Cheri devant le Casino de Paris. 

 Cette soirée s'annonce rock'n'roll et pour cause, nous allons assister à un concert 2 en 1 : Miles Kane suivit de Arctic Monkeys ! 

 Tandis que nous faisons la queue pour le vestiaire dans le but de nous délester de nos chauds manteaux d'hiver, nous entendons les premiers accords de Miles Kane qui n'a de première partie que la place sur l'affiche. 

 Nous sommes bouillants d'impatience.

 Victimes d'une organisation typiquement française, nous rentrons dans la salle très en retard mais les guitares ne mettent que quelques riffs à nous rattraper. Très vite nous oublions notre arrivée chaotique.

 Le jeune anglais des faubourgs de Liverpool, admirateur des Beatles et ancien leader de The Rascals maitrise. 

 Mais, quand, comme lui on grandit dans l'univers des Fab Four, qu'on a comme cousin James Skelly, un des 2 chanteurs guitaristes de The Coral et comme pote Alex Turner des Arctic Monkeys, on peut dire qu'on a un terrain favorable pour réussir dans le rock. 

 

arctic-monkeys2.jpg

 

20h50, c'est justement à Alex Turner d'entrer en scène avec son groupe face à une salle remplie d'une grosse partie de ses compatriotes. 

Col roulé, gomina et banane tombante, de loin, j'ai un peu l'impression de voir Lennon à l'orée des Beatles. 

Même si Cheri Cheri trouve le show plus calme que d'habitude, dans la lignée de leur dernier album sobrement intitulé "Suck it and see", il est suffisamment soutenu pour que je perde au moins 2,7 kg en 1 heure et demie. 

La prestation est propre, le son est bon, le public est fan. 

Lorsque Miles Kane rejoint Alex Turner pour la der des ders, nous retenons notre souffle.

Parallèlement, les 2 amis forment le duo The Last Shadows Puppets et secrètement nous espérions depuis 3 mois qu'ils profitent de ce concert pour nous faire le cadeau de quelques titres de leur composition commune.

Mais il n'en est rien, ils joueront bien ensemble mais un seul titre mais de qualité, "505" extrait de "Favorite Worst Nigthmare" le second album des Arctic en 2005.

Nous ne pouvons nier une petite déception, mais si légère que nous l'oublierons vite. 

Lorsque nous rentrons à la maison, c'est avec le sentiment excitant d'avoir passé quelques heures outre Manche. 

God Save The Rock ! 

 

arctic-monkeys-3.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires