Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 11:00

 

orelsan 1

 

Hier soir, après un passage express aux toilettes du travail pour un repoudrage de nez futile mais nécessaire, je rejoins Chéri Chéri devant le Bataclan.

Après une semaine de monomaniaqueries Beatles, nous avons rendez-vous avec un des principaux acteurs du renouveau du rap français : Orelsan.

Face à l'admiration que je lui porte, Chéri Chéri a remué ciel et terre pour nous avoir des invitations pour ce concert.

Pourtant, à l'approche de la salle, je le sens fébrile et plutôt tendu.

Nous nous installons sans avoir besoin de faire la queue mais lorsque je décide d'aller chercher notre bière habituelle d'avant-concert, il peine à me laisser m'éloigner de lui.

Je reviens, il est soulagé.

20h45 sonnent, Orelsan entre en scène vêtu de la tenue de l'empereur de Star Wars : il ouvre avec Raelsan.

Nous avons donc affaire à un rappeur geek, qui collectionne les montre G-Shock et qui avoue, dans le titre 2010, avoir regardé 8 fois les 460 épisodes de l'animé tiré du célèbre manga One Piece.

Même s'il se défend dans le même titre de ne pas faire du rap de geek, il ne peut nier partager avec eux certaines passions.

 

orelsan 3

 

Ce soir le jeune Caennais largué a bien mûri.

Celui qui avait fait aboyer les chiennes de garde avec Sale Pute, titre incompris devenu instantanément polémique de Perdu d'avance son premier album au début de l'année 2009, nous livre en cette fin 2011 un portrait au couteau de notre société en perdition.

De Plus rien ne m'étonne au Chant des Sirènes, il rappe notre réalité grâce à des mots choisis avec précision.

Il n'a peut-être pas arrêté l'école pour faire du rap mais il a bien fait de ne pas arrêter le rap pour continuer l'école.

Les poils de mes bras se hérissent sur La petite marchande de porte-clefs, Chéri Chéri a les larmes aux yeux, nous sommes émus.

Orelsan conclura par Suicide Social que j'attendais secrètement depuis le début.

Lorsque les lumières se rallument, sous le charme de ses mots, je me déclare officiellement amoureuse de l'auteur de ces textes au fond grave et à la forme travaillée.

Chéri Chéri, qui avait presque oublié la jalousie dont il fait preuve à l'égard de ma fascination pour cet artiste, manque de faire une syncope.

Nous croiserons Orelsan redevenu Aurélien à l'aftershow, une demie heure après le concert, je suis touchée par son humilité, Chéri Chéri quant à lui retiendra que le rappeur est en couple et qu'il n'est donc pas disposé à prendre sa place à mes côtés.

Il m'embrasse de joie et 2 coupes de champagne plus tard, nous rentrons enfin chez nous.

Grâce à Orelsan et à des groupes comme 1995 on peut le dire aujourd'hui :

"Le rap c'était mieux maintenant !" 

 

orelsan-.jpg

 

Partager cet article
Repost0

commentaires