Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 20:57

playboy1.jpg

 

Hier soir, pendant le diner, Cheri Cheri et moi avons parlé d'avenir. 

 Sans pour autant faire une véritable demande, il m'a annoncer que notre mariage faisait partie de ses projets. 

 Tandis que je me demandais à quel moment de la soirée il allait se décider à me présenter la bague qu'il choisie pour me convaincre, Cheri Cheri me fait redescendre sur Terre vite fait bien fait. 

 "Mais bon, les diamants c'est comme les étoiles, c'est pas pour tout de suite : regarde !"

 Là, sans aucune autre préparation psychologique, Cheri Cheri me montre l'endroit où il a décidé que nous passerons notre lune de miel : le club spatial Playboy ! 

 

Playboy2.jpg

 

 Il s'agit du très sérieux projet de l'emblématique lapin blanc. 

 L'ouverture n'est certes pas pour demain, mais schémas et maquettes ont déjà été élaborés et l'on peut découvrir qu'outre un nightclub où des serveuses, évidemment sexy, viendraient prendre vos commandes en jet-packs, l'établissement prévoit l'organisation de séances de yoga, l'installation d'un casino ainsi qu'un "Dôme du plaisir orbital" où il sera possible de faire l'amour en apesanteur avec une vue imprenable sur notre chère planète Terre. 

Pour 150 000 euros environ, le lapin blanc vous promet donc de vous envoyer en l'air, il n'y a plus de doute :

Playboy, 1er sur le 7eme ciel ! 

 

playboy3.jpg

Partager cet article
Repost0
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 13:39

sextrack1

 

 

Hier soir, au moment de nous coucher, je trouve Chéri Chéri subitement étrange. 

Tout geek qu'il est, Cheri Cheri est aussi hypocondriaque et le soir venu, il prend d'habitude grand soin de mettre son iPhone en mode avion avant de le placer sur sa table de nuit à l'écart du lit afin d'être certain que les ondes ne détruisent pas son cerveau durant son sommeil. 

Là, il passe plus d'un quart d'heure à le positionner sur notre matelas, testant je ne sais quoi comme s'il accomplissait une sorte de rituel mystique. 

Fatiguée, je ne cherche pas d'explication, je me tourne et decidé de dormir. 

Visiblement Cheri Cheri n'en a pas decidé ainsi. 

Une fois son portable correctement positionné, il se met délicatement au lit et m'enlace.
Pour l'instant tout va bien, et il m'est plutôt agréable de m'endormir dans les bras chauds de Cheri Cheri. 

Mais, très vite, j'ai l'impression qu'il essaie de me tirer de son coté du lit.

Ne comprenant pas ce qu'il veut, c'est un peu irritée que je décide de le  lui demander. 

Le plus naturellement du monde il m'annonce qu'il veut faire l'amour mais de son côté du lit. 

Trop fatigué pour réaliser les fantasmes farfelus de Chéri Chéri, je lui propose d'attendre vendredi, lui promettant qu'on me fera même à l'envers du lit s'il en a envie ! 

 Pourtant il insiste et il finit par m'avouer qu'il veut en fait tester une nouvelle application de son iPhone.

 

sextrack2.jpg

 

Pour 1,59 euros, "Sextrack" mesure vos performances sexuelles !

 Il suffit de lancer l'application, de poser stratégiquement sur le matelas et de copuler en donnant le meilleur de soi-même. 

Pendant ce temps, l'application analyse l'intensité, la fréquence et la durée des vibrations pendant l'action et vous ressert toutes ces données en graphique à la fin de votre exploit. 

Plus qu'un bilan complet de compétence, "Sextrack" dispense aussi des conseils pour s'améliorer !

Plus amusée que séduite par l'idée, j'accepte de mettre Chéri Chéri au défis ... 

Tout ce que je peux vous dire, c'est que j'ai perdu exactement 207 calories ! 

 

sextrack3.png

Partager cet article
Repost0
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 18:00

 

pipi1.jpg

 

Hier soir, lorsque je finis le travail, Chéri Chéri me prévient par texto qu’il nous a trouvé un nouveau micro-onde hyper sophistiqué à un prix ultra concurrentiel sur le site du bon coin et qu’il a rendez-vous à 19h30 chez le vendeur pour conclure la transaction. Il sera certainement parti quand je rentrerai mais il m’assure qu’il ne sera pas long.

Comme prévu, j’arrive à la maison devant une porte close.

Mais alors que je cherche mes clefs dans les profondeurs de mon sac à main qui n’a pas grand-chose à envier à celui de Mary Poppins, je suis prise d’un mal typiquement féminin : une très classique et particulièrement insupportable de faire pipi.

A croire que le contact entre nos escarpins et le paillasson a de réelles vertus diurétiques !

Plus je cherche, moins je trouve, plus cette envie se fait pressante, quand, miracle, je mets enfin la main sur mon trousseau.

J’ouvre la porte en sautillant et je cours jusqu’aux toilettes sur lesquels je me laisse tombé au même instant où on pantalon s’ouvre enfin et je laisse aller mon envie en poussant un grand « Ouf ! » de soulagement.

Le plaisir est pourtant de courte durée car je me rends compte que je suis assise sur du mouillé.

Encore une fois, Chéri Chéri n’a pas visé droit.

 

pipi2.jpg

 

Furieuse, je lui envoie un texto de remontrance qui reçoit une réponse moins d’une minute plus tard :

« Tu ne veux pas m’envoyer étudier à Swansea non plus ? »

Je ne comprends pas.

Ignorante mais curieuse, et surtout attachée à garder le dessus dans cet affrontement argumentatif avec Chéri Chéri, je regarde immédiatement sur Internet pourquoi il me parle d’université lorsque je lui demande d’être propre.

Très vite je découvre que ces derniers tant, cet établissement du Sud du Pays de Galle fait parler de lui car il apprend à ses étudiants comment utiliser les toilettes.

Un peu partout sur les murs, on peut trouver des fiches et des pictogrammes expliquant par exemple qu’il ne faut pas se tenir debout sur la cuvette ou comment jeter le papier hygiénique.

Alors que certains s’offusque que l’on prenne les étudiants pour des assistés, que l’université se défend en expliquant que les origines culturelles très diverses des élèves rendent nécessaire ce type de mesure, arguant même une nette amélioration de la propreté des sanitaires depuis la mise en place des panneaux, de mon côté, je salue cette initiative qui devrait se généraliser et surtout commencer dès la primaire !

Savoir se soulager proprement, c’est déjà un pas vers le civisme !

 

pipi3.gif

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 21:56

 

casino1.jpg

 

Ce week end, Chéri Chéri et moi étions invités à passé un weekend à la Baule chez un ami Versaillais qui, comme tout originaire de la citée royale qui se respecte possède sa résidence secondaire à la Baule.

Au moment de préparer nos affaires, curieusement, il met beaucoup plus de temps que moi.

Il s’agite de la chambre à la cave en passant par le dressing et le secrétaire, visiblement, il est à la recherche de quelque chose qui lui semble indispensable d’emporter avec nous.

Je tente une approche solidaire et lui demande ce qu’il cherche afin de pouvoir le seconder dans sa quête.

Il me répond que c’est pour la soirée Casino de samedi soir.

Amateur de jeu, lorsque nous avons décidé de partir ce weekend, Chéri Chéri était surtout enthousiaste à l’idée d’aller jouer au Casino Lucien Barrière de La Baule.

Cela ne répond toutefois pas à ma question et voyant l’heure tourner j’ose une proposition : 

« Tu cherches ta veste ? »

Chéri Chéri répond par la négative.

« Ton nœud pap’ ? »

Encore perdu.

 

casino2.jpg

 

Nous devrions déjà être partis et je ne comprends toujours pas ce qu’il cherche, la situation devient critique.

Sur un ton plus déterminé, je lui annonce l’heure précisant que ce n’était pas le moment de se lancer dans un jeu de piste.

Chéri Chéri s’ouvre enfin et accepte enfin de me dire que son graal tant recherché est une petite boite de métal dans lequel il a conservé une petite liasse de billets en Francs.

Il s’agit donc plus d’une chasse au trésor que d’un jeu de piste, toutefois, je n’étais donc pas loin.

Ce que je ne comprends toujours pas c’est la nécessité d’emporter cet argent périmé avec nous ce weekend.

Chéri Chéri ne tarde pas à éclairer ma lanterne et m’explique, que les 35 Casino Lucien Barrière de France, proposait jusqu’à dimanche de jouer nos anciens Francs au lieu de les échanger à la Banque de France.

Il me rappelle au passage que nous n’avons plus que jusqu’au 17 février, c'est-à-dire jusqu’à vendredi prochain pour faire cet échange, après quoi nos vieux billets n’auront définitivement plus aucune valeur, si ce n’est nostalgique.

2 heures plus tard, nous retrouverons la boîte au fond d’un placard de la cuisine.

Nous perdrons les 800 francs qu’elle contenait dans la nuit du 11 au 12 février à la boule du Casino Lucien Barrière de la Baule.

 

casino3.jpg

 

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 19:36

 

free1.jpg

 

Hier soir, lorsque je rentre à l’appartement, je suis déjà en communication avec Chéri Chéri via iPhones interposés.

Je coupe, j’enlève mes chaussures et après passage éclair aux toilettes pour soulager l’envie pressante qui prend toute les femmes lorsqu’elles cherchent leurs clefs devant la porte, je rejoins Chéri Chéri en plein comparatif des tarifs Free mobile fraîchement annoncés.

A la façon de Steve Jobs, dont il aura eu le bon goût vestimentaire de ne conserver pour le look que le jean auquel il a rajouté la ceinture et qu’il a su accorder avec une sobre chemise blanche et des chaussures de ville classiques, Xavier Niel, le patron de Free a annoncé aujourd’hui les forfaits alléchants du tout nouvel opérateur de téléphonie mobile.

Chez Bouygues, nous payons chacun notre forfait illimité environ 90 euros par mois.

Pour la même chose, Free nous propose de payer 19,99 euros pour l’un et seulement 15,99 euros pour l’autre qui profitera de l’offre offerte aux possesseurs de Freebox que nous sommes.

Argument fatal : les appels illimités comprennent ceux passés vers l’étranger !

 

free2.jpg

 

Après nous avoir gentiment expliqué que nous payions les prix les plus élevés du monde en matière de téléphonie mobile Niel relance en qualifiant de « racket super arnaque » le forfait RSA destinés aux personnes à faibles revenus proposé par les différents opérateurs à 10 euros par mois pour 40 min et 40 SMS.

Chez Free, c’est 2 euros pour 1 heure de communication et 60 SMS ou bien gratuit pour les possesseurs de Freebox.

Méfiant, Chéri Chéri cherche la faille.

Il s’oriente alors du côté d’Internet.

Là encore, il n’en croit pas ses yeux.

Au lieu des 500 mégas, voire du giga unique de restriction de la formule illimitée ordinaire, Free nous promet 3 gigas par mois de limite d’utilisation de notre Internet mobile avant la diminution de la vitesse de connexion.

Nous visionnons attentivement toute la conférence de presse et tandis que nous étudions les prix des iPhones proposés par Free, nous nous sentons comme hypnotisés et une phrase prononcée par Xavier Niel lors de son discours de lancement résonne incessamment dans nos têtes :

« Si vous ne réfléchissez pas, vous êtes des pigeons ! »

Pas de doute, ceci est une révolution !

 

free3.jpg

 

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 17:42

 

orgasm 1

 

Hier soir, vannée et n'ayant pas la force d'effectuer le moindre effort physique, je décide de sécher ma séance de natation du mercredi soir pour rentrer directement à la maison, tirant un trait sur mes longueurs et concluant ainsi mon régime annuel de l'Avant. 

 C'était sans compter sur Chéri Chéri qui m'attend nu sur le canapé. 

 Je commence par rire de sa posture romaine avant de me rendre compte que la tension musculaire dont il est victime exclue toute possibilité d'inactivité physique de ma part. 

 Pour autant, je fais mine de n'avoir rien vu et lui demande qu'il se positionne autrement afin de me permettre de jouir également du canapé. 

 Tout en finesse, Chéri Chéri réplique avec un ton clairement pervers : 

 "Tu ne préfèrerais pas plutôt jouir sur le canapé ?"

 Je n'ai pas le temps d'émettre la moindre objection qu'il commence déjà à me baratiner à propos d'une prétendue journée de l'orgasme qui aurait lieu le 21 décembre. 

 

orgasm-2.jpg

 

Connaissant déjà l'existence d'une journée des toilettes, je ne remets qu'à moitié sa parole en doute mais je vérifie tout de même rapidement l'information sur Internet.  

 Aussi farfelus que cela puisse paraître, il y a bien une journée officielle de l'orgasme fixée au 21 décembre. 

 A l'initiative de l'association GlobalOrgasm qui estime que faire l'amour rend  heureux et donc moins méchant potentiellement, l'idée de cette journée est de copuler sans se priver et surtout en dédiant la jouissance éprouvée à la paix. 

Connaissant mon penchant pour les bonnes actions, notamment en période de Noël, Chéri

Chéri, persuadé de m'avoir rallier à sa cause rajoute : 

"Pour la paix dans le monde tu peux bien faire ça !"

Du tac au tac je rétorque : 

"Encore faut-il que tu me fasses jouir !" 

 

orgasm-3.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 15:08

 

capote1.jpg

 

Hier soir lorsque je rentre à la maison enfin épilée, je trouve Chéri Chéri en train de jouer avec un préservatif, ce qui ne manque pas de me surprendre.

Voilà quelques années déjà que nous avons abandonné le plastic sous couvert de nos résultats négatifs au test incontournable du Sida.

C’est ainsi que le petit cousin de Chéri Chéri a hérité pour ses 16 ans de notre réserve de capote, collection lui assurant une découverte de la sexualité sécurisée.

Nous n’avons donc pas été en contact avec un préservatif depuis 2006 et sa réapparition m’inquiète.

Pensant d’abord à une quelconque chtouille attrapée au hasard des urinoirs d’un des pubs crasseux mais rock’n’roll que nous fréquentons, il me vient très vite une hypothèse qui me terrifie: Chéri Chéri m’aurait-il trompé ?

Promu il y a peu et ayant pour boss une femme le doute s’installe confortablement dans le canapé de mon cerveau et se sert carrément une bière lorsque le présumé cocufieur se retourne et, me montrant la capote me lance d'un œil coquin :

« Enfilée en 3 secondes, tu veux tester ? »

Mes yeux s’écarquillent, mes oreilles rembobinent pour vérifier s'il s'agissait d'un mirage auditif ou si ces dernières paroles étaient bien réelles et je crois sentir que de la fumée s’échappe de mes narines tant mon cœur est en ébullition !

Mais quand je demande à Chéri Chéri s’il est sérieux, il se transforme alors en véritable Steve Jobs de la capote. L’objet en main il crie au génie et décide de me faire la démonstration de « Pronto » : une véritable révolution en matière de préservatif !

 

Capote 2

 

Il commence par m’expliquer le fonctionnement de la capote express inventé en Afrique du Sud par Willem van Renburg, puis il décide de sacrifier un concombre afin de réaliser l’expérience sous mes yeux.

Il ne faudra en effet pas plus de 3 secondes à Chéri Chéri pour sortir le plastic de son emballage et le poser impeccablement sur le légume phallique.

Pronto devrait être commercialisé dans toute Afrique du Sud pour la St Valentin 2012 et si ça n’arrive pas en France, Chéri Chéri a bien l’intention d’organiser un commerce parallèle de ce produit révolutionnaire, en partenariat avec son ami muté en Afrique du Sud il y a 3 mois, celui là même qui lui a envoyé le fameux préservatif dès sa sortie.

Aurait-on donc trouvé la parade aux interminables minutes perdues dans l’installation de la protection au beau milieu de nos ébats? Précieuses minutes, rappelons-le, où l’on a bien souvent du mal à retenir la chute dans laquelle est entrainée irrémédiablement notre libido.

Il n’y a pas à dire, Pronto est à la capote ce que Queshua est à la tente !

 

 

capote3.jpg

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 20:26

 

 OPI-copie-1.jpg

 

Hier, la soirée n’avait pas bien commencé.

Je rentrais tard du travail et mon Big Apple Red de chez OPI s’était complètement écaillé durant la journée.

Chéri Chéri est dans la salle de bain, je lance un « Bonsoir » désabusé et j’en profite pour refaire ma manucure.

Je finis de poser la dernière couche de vernis sur le dernier ongle, le pouce droit, quand Chéri Chéri arrive dans le salon, la taille la serviette et s’approche de moi en déclarant fièrement :

« Je vais te montrer un truc ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait, voilà que Chéri Chéri me pelote les seins de la même manière que l’on pétrie une pâte à tarte !

Je ne suis pas d’humeur et ses manières ne me plaisent pas. Je le repousse donc sans penser à mes ongles fraîchement peints : il ne me reste plus qu’à ré-imbiber un coton de dissolvant.

Je fais pars de ma contrariété et de ma mauvaise journée à l’agresseur de poitrine qui partage ma vie, sur quoi il se met à penser à voix haute qu’il a certainement mal interprété le message mais que ça devrait me plaire.

Sans que je n’aie le temps d’opposer une quelconque objection, Chéri Chéri lance une vidéo de l’association américaine Rethink Breast Cancer de lutte contre le cancer du sein.

 

rethink-copie-1.jpg

 

J’ai l’impression que tous les mannequins des magasins Abercombie&Fitch se sont donnés rendez-vous dans un hôpital.

Le spot a beau être en anglais non sous-titrés, étrangement, je m’intéresse immédiatement au message délivré part le beau Anthony, sensuel, musclé, à moitié nu et entouré de plein d’ami à lui qui semblent-ils n’avaient pas non plus de chemise propre à se mettre ce jour là !

Je dois donc me toucher, me regarder et me faire dépister les seins régulièrement.

Finalement, comprendre l’anglais ça ne tient qu’à un biceps !

Tandis que Chéri Chéri me propose de dépister lui-même pour m’éviter un déplacement, je suis déjà sur les pages jaunes pour prendre un rendez-vous dès le lendemain matin.

Pourtant phobique des médecins, des hôpitaux et de tout ce qui s’y assimile, Chéri Chéri se précipite et insiste pour m’accompagner, prétextant qu’il ne veut pas me laisser seule dans une telle épreuve.

Tout en réfléchissant à sa proposition d’espionnage sous couvert de soutien moral, je me rends compte que la nudité masculine aussi peut-être un bon argument de promotion.

Dommage qu’on ne l’utilise pas plus souvent …

 

RethinkBreastCancer_YourManReminder11.jpg

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 18:34

 

apple-1.jpg

 

Hier soir, je rentre à la maison et manque de ne pas reconnaître Chéri Chéri.

Il est vêtu d’un sous pull noir rentré dans un vieux Levis 501 mal taillé et porté sans ceinture, jean qui lui-même tombe – mal – sur une des paires de basket les moins stylées de la marque New Balance.

Je ne cache pas un certain sursaut à mon arrivée et reconnait avoir pensé 5 secondes me trouver face à un cambrioleur.

En réalité, il ne s’agit que de Chéri Chéri qui vient de recevoir son sous-pull noir St.Croix, l’éternel top de Steve Jobs.  

A l’annonce de son décès, ce fût son premier réflexe. Il a sauté sur son mac et a commandé le même haut que son héros.

Une semaine plus tard, le voilà donc déguisé en Monsieur Apple avec des cheveux.

Car Steve Jobs était aux geeks ce que Jackson était aux fans de la pop : un demi-dieu, voire un dieu tout court pour les plus extrémistes.

Et même moi, plus assimilée à une sorte de jeune padawan de la geekerie malgré une forte addiction à mon iPhone 4, je dois reconnaître que Steve Jobs était un sacré génie, et pas qu’en informatique !

Non content de créer des objets pour répondre à une demande, comme on nous l’apprend au collège en cours de techno, Steve lui, créait des demandes pour vendre ses inventions.

En plus de révolutionner l’informatique, il a donc révolutionné le marketing et a rempli notre appartement d’objets en « i » : iMac, iPad, iPhone, iPod …

 

apple 2

 

Pour tout ça je respecte le père de la pomme croquée, par contre, pour qu’il devienne un emblème fashion à titre posthume, là je pose mon véto !

En effet, Chéri Chéri n’est malheureusement pas le seul à avoir voulu adopter le Steve Jobs’ Style !

Dès le lendemain de la mort de leur meilleur ambassadeur, St.Croix, la marque des fameux sous-pulls, a annoncé une augmentation de 100% des ventes du model porté par Jobs en expliquant que les fans se précipitaient dessus.

J'emmène alors Chéri Chéri devant le miroir pour qu'il comprenne que côté mode pour le coup, il sagit plus d'une régression.

Lorsqu’il se voit, il a beau reconnaître que son nouveau look ne le met pas vraiment en valeur, il tente quand même de négocier et me promet de se changer si j’accepte désormais de l’appeler iCher iCher :

« Ça c’est une révolution ! »

 

apple-3.jpg

 

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 16:16

 

moulesFrites.jpg

 

Hier soir, je rentre à la maison avec une priorité : refaire ma manucure avec mon dernier achat de vernis, le « Tokyo » de chez Mavala.

Je termine le pouce gauche et m’accorde 10 minutes de totale inactivité afin de bien laisser sécher.

Galant, Chéri Chéri qui s’est pris d’une subite passion pour les bières belges m’apporte une Leffe. Il me l’ouvre et nous trinquons.  

J’apprécie ce moment tout en me demandant ce qu’il a derrière la tête et la réponse ne se fait pas attendre :

« Dis, tu ne veux pas qu’on se fasse une soirée belge ce soir ? J’ai acheté de quoi faire des moules-frites ! »

Chéri Chéri ne rajoute aucune allusion graveleuse à sa demande, je suis étonnée mais j’accepte.

Nous nous attelons donc à l’épluchage des pommes de terre, il participe sans résistance et se met à me faire l’éloge de la Belgique.  

Alors d’accord, les belges ont le chocolat, la bière, Hergé et Brel, certes ce sont sûrement de grands fêtards et ok, ils aiment leur Roi autant que notre président peut nous insupporter. Mais bon, ils ont Dutroux quand même !

« Oui, enfin nous on a Guy Georges et eux ils ont Béjart aussi ! »

Soit. Face à Béjart je ne peux que me taire ce qui n’empêche pas Chéri Chéri de se mettre à encenser le gouvernement belge.

Je commence à croire qu’il va m’annoncer qu’il est muté vers le plat pays et qu’il va tenter de me convaincre d’accepter de le suivre.

Alors que je cherche sur Internet des arguments pour lui tenir tête, je tombe sur l’article clef. L’explication de l’engouement de Chéri Chéri pour la Belgique tient en un titre : « Une ministre Belge nue pour la bonne cause. »

 

Laurette-Onkelinx-pose-nue_article_full.jpg

 

Il s’agit de Laurette Onkelinx, la ministre belge des affaires sociales et de la santé publique. Cette politicienne n’a pas hésité à faire tomber le chemisier pour promouvoir la campagne "Pink Ribbon" (ruban rose) afin de lutter contre le cancer du sein !

Toutefois, afin d’éviter tout incident politique, elle a pris soin de cacher sa poitrine avec le magazine gratuit « Pink Ribbon » actuellement distribué en Belgique à hauteur de 350000 exemplaires.

Voilà donc le petit plus de la Belgique aux yeux de Chéri Chéri. Ce qui est encore mieux, c’est que la ministre  n’est pas la seule à s’être prêtée au jeu de la nudité puisque plusieurs autres femmes, connues et inconnues ont également posées pour illustrer le slogan « Jamais seule dans la lutte contre le cancer du sein » !

Avec plus de 9000 cas détectés chaque année dans le pays, on comprend que les belges se mobilisent autour du ruban rose mais ce n’est pas une raison pour que Chéri Chéri en profite pour se rincer l’œil !

Et puis, nos politiques aussi savent se déshabiller quand il le faut !

Prenons l’exemple de DSK. L’homme n’a pas hésité à tomber la serviette pour lutter contre l’effondrement des bourses mondiales !

Par contre, contrairement à Laurette Onkelinx, il n’a pas pensé à cacher ses attributs avec un exemplaire de la Tribune !

 

ruban-rose.jpg

Partager cet article
Repost0