Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 20:05

 

leve-de-coude-1.jpg

 

Hier, après une dure journée de travail et une séance réparatrice de massage chez mon kiné, je rentre à la maison retrouver Chéri Chéri qui lui, jouissait d’un RTT.

J’ouvre la porte, enlève mes escarpins et me dirige vers le salon. Là, Chéri Chéri me fait face, debout, une bière à la main, le bras tendu vers moi.

J’attrape la bière pensant qu’elle est pour moi et tandis que je m’apprête à remercier ma moitié pour ce geste fraîcheur le voilà parti dans une série de grommellements se concluant par :

« On peut pas s’entrainer avec toi ! »

Chéri Chéri vient de découvrir un nouveau sport : le Masskrugstemmen !

Il se met alors à m’expliquer très sérieusement que cette discipline d’origine bavaroise a pour but de tenir une chope d’un litre de bière à bout de bras le plus longtemps possible !

 

leve-de-coude-2.jpg

 

Chéri Chéri qui a peur du claquage préfère ne pas être trop violent dans l’effort et a donc commencé à s’exercer avec des demis. Il augmentera la quantité petit à petit pour être prêt l’année prochaine et gagner le concours organisé en plein Central Park à l’occasion de l’Oktoberfest de New York.

Son record personnel s’élevant pour l’instant à 2 minutes et 26 secondes avec un demi, il est conscient que s’il veut être à la hauteur, il devra travailler dur car il est encore loin des 10 minutes du gagnant de l’an passé, lui-même ridicule face au record Allemand : 24 minutes !

Très masculin en effet, l’alliance de la force et de la bière dans une même discipline peut paraître extrêmement virile ! Mais après tout ce temps passé à l’air libre, la bière doit être imbuvable !

Une question s’impose alors à moi : qu’elle est donc l’intérêt de regarder une bière se réchauffer pendant près d’1/2 heure sans la boire ?!

Chéri Chéri me regarde hébété, regarde sa bière de la même manière, me regarde à nouveau. Il pose sa choppe sur la table et s’essuie le front. Epuisé il me supplie :

« T’as raison ! Je vais la boire ! Mais apporte moi une paille, j’ai trop mal au bras ! »

 

levé de coude 3-copie-1

 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 17:12

 

LVB-22-09-photo-1.jpg

 

Hier soir, comme chaque soir, je rentre à la maison et me laisse tomber sur le canapé pour décompresser.

Hier soir, comme chaque soir, Chéri Chéri me demande ce que je compte préparer à dîner, précisant qu’il a très faim.

Hier soir, comme chaque soir, j’ouvre le frigo et déprime 10 minutes devant la multitude de Tupperware remplis de restes et je décide finalement, sous la pression de Chéri Chéri, de faire un nouveau plat.

Dans 3 jours, comme chaque samedi, Chéri Chéri ira faire les courses et, lorsqu’il rentrera, je jetterai les restes de la semaine qu’il ne voudra jamais manger pour ranger les achats du jour dans le frigo.

Alors que je prépare un gratin de courgettes tout en pestant sur le fond de purée maison, le fond de haricots verts, le fond de carottes vichy et j’en passe , Chéri Chéri me conseille d’en faire un peu plus car :

 « La courgette ça ne nourrit pas un homme ! »

 

courgette.jpg

 

Excédée, j’accepte précisant que s’il en reste je ne prendrais plus jamais en compte ses réflexions quantitatives.

C’est à ce moment-là que Chéri Chéri a la bonne idée de me raconter que, pour lutter contre le gaspillage, un restaurateur saoudien de la ville de Damman a mis en place une nouvelle règle dans son établissement.

Fatigué de voir ses clients commander des quantités astronomiques de nourriture dans le seul but d’impressionner la galerie et d’accroître leur prestige social, il facture désormais une amende à ceux qui auront eu les yeux plus gros que le ventre et dont l’assiette repartira en cuisine quasiment pleine.

Contre toute attente, cette amende, indexée sur la quantité restante d’aliments dans l’assiette a été bien accueillie par la clientèle du restaurant.   

Je souligne toutefois à Chéri Chéri que je ne suis pas certaine que cette mesure endigue le gaspillage car lorsque l’on est capable de commander beaucoup sans rien manger pour se faire mousser, on est capable de faire la même chose en payant une amende pour impressionner encore plus !

Chéri Chéri reconnait qu’il y a en effet une faille dans ce système et nous passons à table.

Hier soir, comme chaque soir, Chéri Chéri a eu les yeux plus gros que le ventre et calle avant de finir le plat.

Mais hier soir, pour la première fois, lorsque j’ai mis la fin du gratin de courgettes dans notre dernier Tupperware libre, je me suis enrichie de 5 euros !

« Merci Chéri Chéri ! »

 

LVB-22-09-photo-3.jpg

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 16:28

 

les astuces de Léa

 

Hier soir, je rentre du travail et j’ai la bonne surprise de trouver Chéri Chéri en plein travaux.

Notre tringle à rideau étant tombée il y a une semaine, j’estime qu’il n’est pas trop tôt pour qu’il s’attèle enfin à la lourde tâche de la réparer.

Inutile de trop le complimenter. Je me contente donc d’un simple :

« Cool ! On va pouvoir remettre des rideaux ! »

Je retourne ensuite vers l’entrée pour tester sur mes ballerines une des « Astuces de Léa », récemment découverte sur le site internet des magasins Cora.

L’idée est simple : déposer une couche de bicarbonate de soude dans mes ballerines et le laisser agir toute la nuit afin qu’il fasse office de déodorant naturel.

Mais, au moment où, fière de moi, je m’apprête à replacer mes chaussures dans le placard, j’entends un grand cri ! J’accours dans le salon : Chéri Chéri a confondu son doigt et le clou, le marteau n’a pas fait la différence non plus.

 

marteau_pouce.gif

 

J’attrape l’arme du crime, je lui demande s’il saigne et là, contre toute attente mon bricoleur du lundi soir me presse de lui raconter une blague.

Je ne connais pas des flopées d’histoires drôles et je ne comprends pas non plus son raisonnement mais étant consciente de l’urgence de la situation, je lui demande comment on appelle l’intimité de la schtroumpfette. Il ne trouve pas, alors je lui réponds qu’il s’agit de la « blue-touffe ».

Contre toute attente, Chéri Chéri se met à rire à gorge déployée ! 

Il y a un instant on aurait cru qu’il s’était amputé le doigt et le voilà qui se marre.

Me voyant pleine d’incompréhension, il me remercie et m’explique qu’il a découvert aujourd’hui que le fait de rire atténuait la douleur.

En effet, après avoir effectué plusieurs tests, des scientifiques sont arrivés à la conclusion qu’un rire fort et franc permettait d’avoir moins mal ou en tout cas de mieux supporter la souffrance.

L’explication est simple : un vrai rire oblige notre corps à un exercice musculaire intense en expirant de l’air sans avoir le temps d’en ré-inspirer.  Cet effort involontaire nous épuise et nous pousse à créer de l’endorphine, la bienheureuse molécule du bien-être qui adoucit donc la douleur.

Au moment où je me mets à croire que j’ai enfin réussi à amuser quelqu’un avec une de mes blagues, Chéri Chéri fait l’erreur fatale de souligner que mon histoire était tellement nulle qu’elle a réussi à le faire rire.

« Chéri Chéri ? J’ai épuisé ma seule et unique blague par contre, j’ai toujours le marteau dans les mains … »

 

LVB-21.09-photo-3.jpg

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 15:55

 

 

MCM VS éléphant bleu

 

Aujourd’hui, je sors tôt du travail et après un court apéro entre copine, je rentre à la maison, retrouver Chéri Chéri avant qu’il ne s’intoxique en essayant de se préparer seul à dîner.

A l’approche de notre lieu de résidence, je distingue une foule agglutinée en bas de notre immeuble.

Arrivée à destination, je n’en crois pas mes yeux.

2 filles canons et légèrement vêtues nettoient la voiture de Chéri Chéri, passant plus de temps à s’asperger entre elles et préférant se frotter directement à la carrosserie plutôt que d’utiliser des éponges.

Furieuse, je ne mets pas 30 secondes à trouver l’intéressé au milieu de nos voisins attirés pas leur curiosité perverse.

Lorsque je lui demande à quoi rime cette mascarade sur un ton proche de la crise de nerf, Chéri Chéri me répond excité comme un acteur porno entre 2 prises :

« J’ai réussi à m’auto-piéger ! »

Et, tandis que je pense qu’il ne réalise pas les conséquences de sa blague, il m’explique hystérique qu’il est allé sur la page Facebook de la chaine MCM et qu’il a usurpé les identités de tous ses contacts pour demander de le piéger lui.

Avec plus de 300 inscriptions, il était ainsi certain d’être sélectionné par la chaîne pour sa nouvelle émission :

« Sexy CarWash »

 

sexy-car-wash-mcm

 

Le concept est simple : piéger un potes en lui envoyant une équipe très sexy – voire carrément vulgaire – de car-washers dont la mission est de nettoyer sa voiture.

L’œil vicieux Chéri Chéri trouve ça génial et ajoute :

« En plus tu devrais être contente ! Ca fait 3 mois que tu me dis de laver la voiture ! J’ai pensé à toi ! »

Chéri Chéri a donc décidé de joindre l’utile à l’agréable.

Je ne suis pas certaine que cette dernière remarque soit judicieuse de sa part.

Je la mets malgré tout sur le dos du chromosome Y et pensant à la pression que devait exercer les minishorts et les T-shirts mouillés sur sa libido, je ne peux m’empêcher d’en rire.

Les filles s’en vont et la voiture brille autant que les yeux de Chéri Chéri.

Dans l’ascenseur, je lui donne 2 jetons Elephant Bleu et précise toutefois :

« Quand je te disais de nettoyer la voiture, je pensais gros rouleaux pas gros lolos ! »

 

rouleau-lavage-elephant bleu

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 15:53

 

bain-1.jpg

 

Hier, soir je quitte le travail tard et rêve d’un bain pendant tout mon trajet de métro.

Mais, alors que je me trouve enfin sur le point de réaliser mon fantasme du moment, je me rends compte que la baignoire est remplie de journaux. Le Parisien, le Figaro, Libé, le Monde et j’en passe sont sur le point d’inonder notre pièce d’eau.

Le pire me traverse alors l’esprit. Chéri Chéri serait-il passé à l’acte ? Aurait-il fini par éliminer son collègue incompétent et arriviste ? Les journaux auraient-ils publié son portrait-robot ?

Particulièrement contrariée, et un poil inquiète tout de même, je retourne dans le salon et demande sèchement à Chéri Chéri ce que font tous ces quotidiens dans notre salle de bain.

« Je prépare l’avenir. »

Préparer l’avenir avec des journaux déjà obsolètes d’ici à peine 4h ? Le concept m’échappe.

Mais avant que je n’aie le temps de lui demander quelle bêtise il tente encore de me cacher, il m’explique que des chercheurs d’une université de la Nouvelle Orléans ont découvert une souche de bactérie capable de transformer la cellulose, ingrédient principale du papier, en butanol.

 

bio-carburant-33355930.jpg

 

En plus de coûter moins cher, ce bio-substitut de l’essence réduirait drastiquement l’émission de dioxyde de carbone dans l’atmosphère et la pollution physique dans les sites d’enfouissements.

Présente dans toutes les plantes vertes, la cellulose est la substance organique la plus abondante sur Terre et quand on sait que rien qu’aux Etats-Unis, 323 millions de tonnes de matières en contenant sont jetées chaque année, ça donne en effet envie de rêver de transformer tout ce potentiel en carburant.

Séduite par ce projet, je demande néanmoins à Chéri Chéri s’il n’aurait pas été plus agréable de remplir notre appartement de plantes vertes plutôt que de condamner notre baignoire en y stockant des journaux.

Que nenni, me répond-il, le procédé n’est possible qu’avec le papier car ce dernier contient très peu de lignine ce qui le rend peu rigide et donc facilement traitable par des micro-organismes tel que la fameuse bactérie !

Soit, je n’ai donc plus aucun argument pour lui demander de vider notre baignoire.

Ecolo-citoyenneté oblige : je n'ai plus qu'à prendre un bain de presse !

 

bain-2.jpg

Partager cet article
Repost0
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 17:04

 

ligotee.jpg

 

Hier soir, la blonde que suis s’est rendu compte que depuis la rentrée, elle avait un peu délaissée Chéri Chéri. Je rentre donc à la maison bien décidée à prendre soin de lui. Un bon dîner, un long massage et beaucoup d’amour, voilà de quoi lui prouver qu’il compte toujours pour moi.

Seulement, à peine ai-je posé un pied sur le parquet de notre appartement que Chéri Chéri m’attrape, me ligote sur une chaise et précise :

« Inutile de te débattre, je fais ça pour protéger notre couple. »

S’il a décidé d’essayer de nouvelles pratiques sexuelles pour pimenter notre vie à 2 et ainsi éviter de tomber dans la routine c’est raté, le bondage ne m’excite pas du tout !

C’est alors que Chéri Chéri prend place en face de moi et m’explique sur un ton grave que la femme est en voie de disparition, que je vais donc devenir une espèce rare et qu’il n’a aucune envie que je me fasse enlever par des braconniers car oui ! Les hommes qui n’étaient avant que de simples concurrents sont devenus à ses yeux de véritables prédateurs.

 

braconnier.jpg

 

Je tente tant bien que mal de rassurer Chéri Chéri en lui expliquant que nous sommes encore quelques 3 milliards de femmes sur Terre et qu’on peut peut-être discuter de la situation avant d’en arriver à de tels extrêmes, pour ne pas dire déviances.

A force d’arguments, j’obtiens enfin une libération partielle : je suis libre à l’intérieur de notre foyer !

J’en profite pour me faire servir un verre de vin et n’ayant plus du tout la tête à m’occuper de Chéri Chéri je lui demande de développer l’origine de sa folie.

Selon l’hebdomadaire britannique The Economist, aux vues de la baisse du taux de reproduction, il se pourrait que d’ici quelques milliers d’années, la Terre ne compte plus une seule femme. L’ère masculine devrait donc commencer en 2798 à Hong-Kong, en 5000 au Brésil et en 12000 en France, ce qui nous laisse tout de même le temps de voir venir.

J’écoute malgré tout Chéri Chéri déblatérer plaintivement sur l’idée d’un monde sans femme quand, lasse de ses jérémiades je lui fait prendre conscience d’une réalité bien plus préoccupante : sans femme il n’y a plus d’hommes !

La gente féminine a donc entre ses mains le pouvoir de mettre fin à l’espèce humaine … Après la grève du sexe, les femmes peuvent désormais faire la grève de la procréation !

Je pense qu’il est grand temps que ces messieurs qui nous dirigent en prennent conscience, et pour nous le prouver, ils pourraient commencer par augmenter nos salaires !

En avant donc vers une nouvelle ère, celle de la «Prime mensuelle de galanterie pour la sauvegarde de l’espèce humaine »!

 

fiche-de-paie.jpg

Partager cet article
Repost0
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 16:52

 

 

savoir inutile

 

Hier soir, en attendant que Chéri Chéri finisse de se laver les dents, je me glisse dans le lit et décide de faire un petit tour sur l’application « Savoir-Inutile » de mon iPhone. Après avoir lu que l’escalier permettant d’accéder au sommet de la colline de Montmartre à Paris comporte 222 marches et qu’environ 13000 bouteilles de bière de la marque Heineken sont consommées à chaque minute dans le monde, j’apprends amusée que la Russie a supprimé 2 fuseaux horaires en mars 2010 pour rapprocher l'Extrême-Orient de la capitale. D'est en ouest, le plus grand pays du monde vivait avec 11 heures de différence. Le président russe a décidé de les réduire à 9h.

Résultat, l’heure de Samara, en Asie centrale, est désormais callée sur celle de Moscou et le soleil s’y couche maintenant à l’heure du déjeuner.

Moi qui ai pour habitude de me lever vers midi le week end, je pense que dans ces conditions je ne verrais plus beaucoup la lumière du jour.

Peu pratique et psychologiquement difficile à vivre notent les habitants, mais bénéfique pour la communication entre les autorités, les voyages et la place de la Russie dans le monde selon le Président Dimitri Medvedev.

 

fuseaux-horaires-monde.gif

 

Visiblement il semble donc possible de décider du fuseau horaire dans lequel on souhaite vivre !

Je fais part de ma découverte à Chéri Chéri et nous imaginons alors ce qu’il se passerait si notre président décidait d’aligner l’heure de notre pays à celle de la Nouvelle Zélande. Après avoir pesé le pour et le contre de boire l’apéro au levé du jour et de prendre le petit déjeuner à la tombée de la nuit, nous nous endormons pour tenter de rattraper le sommeil en retard accumulé durant le week end.

Ce matin, lorsque j’ouvre un oeil, Chéri Chéri ronfle encore à mes côtés, le soleil paraît déjà bien réveillé mais aucune alarme ne semble encore avoir sonnée pour nous signaler de nous lever.

Et, alors que je me sens étrangement reposée, j’attrape mon téléphone pour m’informer de l’heure qu’il est.

La déferlante de jurons qui s’en suit vaut mieux que la plus stridente sonnerie de réveil : me voilà en retard d’une grosse heure.

Plus c’est gros mieux ça passe, lorsque j’arrive enfin au travail j’explique sans me démonter que j’ai décidé de vivre à l’heure anglaise et que malgré les apparences, je suis donc à l’heure.

Ma boss me regarde droit dans les yeux comme si elle tentait d’évaluer mon état de stabilité mentale puis me lance avec un sourire sadique :

« Vous partirez donc quand Big Ben sonnera 19h ! »

 

big_ben-19h.jpg

Partager cet article
Repost0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 15:48

 

haut les mains

 

Hier soir, alors que je laisse sécher mon vernis, je demande à Chéri Chéri de prendre ma clef USB dans mon sac pour y transférer ses dernières découvertes musicales.

Pendant qu’il s’exécute, je lui raconte une expérience un peu gênante partagée cette après-midi même avec une collègue de travail.

Prise d’une envie pressante, je me rends aux toilettes. La place est prise, je patiente. Le temps passe, les minutes forment un quart d’heure, je m’impatiente. Mais, alors que je m’apprête à toquer à la porte pour prévenir de ma présence et faire accélérer la collègue qui m’a précédée, j’entends son souffle devenir de plus en plus haletant. Peut-être est-elle en train d’accoucher ? Dois-je appeler les pompiers ? Les gémissements qui suivent me font comprendre que non et me donne légèrement envie de vomir.

La porte s’ouvre : ma directrice de projet.

Visiblement il n’était pas nécessaire de tirer la chasse, je la laisse se laver les mains et vais enfin me soulager.

Je ne veux rien savoir.

Chéri Chéri rit :

« Avec ta collection de canard, je te pensais moins prude que ça ! »

 

canard.jpg

 

Je tente tant bien que mal d’expliquer à Chéri Chéri que la question n’est pas là mais que je trouve juste limite de faire ce genre de choses sur son lieu de travail.

Pourtant, il paraît que les européens sont des pros de la masturbation professionnelle et pour cause !

Selon un sondage récent, 54% des femmes se sont déjà adonnées au plaisir solitaire au boulot et, tandis que 6 hommes sur 10 avouent avoir déjà pratiqué, ils sont 20% à le faire régulièrement !

Je comprends désormais mieux l’utilité du Crave Duet qui devrait voir le jour incessamment sous peu. Après les canards, les fleurs ou autre rabbit qui ont contribué à dédramatiser la masturbation féminine, une working girl américaine vient de créer le sextoy clef USB !

En plus de la célèbre pause clope nos patrons vont à présent devoir redoubler de vigilance pour débusquer les adeptes de la pause orgasmique !

Pensant avoir fait le tour de la question, je décide de changer de sujet et demande alors à Chéri Chéri comment s’est passé sa journée de travail.

Sa réponse ne pouvait pas être plus à propos :

 « J’ai rien branlé ! »

 

crave-duet.jpg

Partager cet article
Repost0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 16:13

 

coffre-bijoux.jpg

 

Hier soir, je rentre du travail bien décidé à enfin mettre de l’ordre dans mon coffre à bijoux. Mais, à peine passée la porte, je surprends Chéri Chéri dans un état de concentration extrême, en train d’allumer une bonne centaine de bougies. Ne le connaissant pas débordant de romantisme, je trouve son attitude inquiétante. Je commence à m’imaginer  tout et surtout le pire : secte, magie noire, marabout … Quand, m’ayant entendu arriver, il met le feu à la dernière mèche et me dis souriant et fier :

« Surprise ! Faute de pouvoir t’offrir la bague Mauboussin de tes rêves, voici des centaines de millions de diamants pour te faire patienter ! »

Pas de doute, Chéri Chéri est en pleine hallucination. J’entame donc un long laïus sur les drogues, lui qui n’y avait jamais touché jusque-là je souligne qu’il est dommage qu’il faiblisse ainsi à l’aube de ses 30 ans et qu’il a intérêt à arrêter ça tout de suite s’il compte me garder auprès de lui.

Je n’y suis pas du tout. Chéri Chéri n’est pas en plein trip, il n’a même pas bu une goutte d’alcool, il a juste fait un tour sur le site Internet du Figaro et a découvert que les flammes des bougies produiraient plus d’un million et demi de diamants par seconde.

Tout a commencé à l’université de St Andrews, ex université du Prince William et de son épouse, où un professeur de chimie s’est mis en tête de découvrir ce que contenaient les flammes des bougies.

 

bougie.jpg


Après un travail d’échantillonnage poussé il a pu prélever des particules situées au cœur de celles-ci ce qui lui a permis de prouver à sa grande surprise qu’elles contenaient entre autre une multitude de diamants mesurant en moyenne 3 millièmes de micron, donc tous invisibles à l’œil nu.

Malheureusement, ces diamants brûlent très rapidement et ne peuvent donc pas être récupérés, ce qui produit instantanément en moi une rage profonde et difficilement contrôlable. 

Tant bien que mal, Chéri Chéri qui voulait me faire plaisir tente de me calmer en m’expliquant que cette découverte pourrait aider les chercheurs travaillant sur la création de diamants de synthèse par combustion.

Il ne faut pas plus d’une fraction de seconde à mon cerveau made in blonde pour comprendre que cette formule est déjà connue mais jalousement conservée par ses possesseurs ! A votre avis, elle vient d’où la fortune du Vatican ? Des cierges évidemment !

Un tour sur Internet, un passage éclair dans les placards :

« Chéri Chéri, suis-moi ! Direction Rome ! Benoît et moi, il faut qu’on parle ! »

 

billet-rome.jpg

Partager cet article
Repost0
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 17:57

 

figurine-la-mariee-coquine

 

Samedi dernier, alors que je finis de m’apprêter pour le mariage d’un couple d’ami, Chéri Chéri, déjà habillé, coiffé et chaussé depuis un moment m’annonce que pour nous, ce ne sera pas avant 2016.

Légèrement vexée, je lui demande pourquoi encore tout ce temps de réflexion et se montrant rassurant il me répond qu’il ne réfléchit plus depuis longtemps mais qu’il veut juste que l’on s’envoie en l’air pour notre lune de miel.

Fougueusement je l’embrasse avec la ferme intention de lui rappeler que cela fait bien longtemps que nous atteignons régulièrement le 7ème ciel et qu’il n’est peut-être pas nécessaire d’attendre si longtemps pour concrétiser notre union.

Quiproquo : pour une fois, Chéri Chéri n’a pas le cerveau dans le caleçon mais plutôt la tête dans les étoiles.

En tant que fan de Star Wars, il rêve de partir fêter notre mariage à 400km au dessus de la Terre, chose qui nécessite une certaine patience, le premier hôtel spatial n’étant pas prévu avant 2016.

 

hotel-spatial.jpg


Je lève les yeux en soupirant et monte dans la voiture en expirant un «génial » ironique et presque inaudible mais suffisamment clair pour que Chéri Chéri tente de me convaincre de partager ses rêves étoilés pendant tout le trajet.

Je dois donc trouver extraordinaire de m’enfermer 5 jours dans 20m3 avec Chéri Chéri et 5 autres personnes, de réchauffer mes repas au micro-onde et de pouvoir choisir entre dormir à la verticale ou à l’horizontale. En ce qui concerne l’orientation de la cabine, inutile de demander une vue sur la mer, le choix se limite à l’univers et c’est bien le seul aspect romantique de ce séjour à 100 000 euros, voyage non compris. Car oui, pour rallier l’hôtel il faudra compter 2 jours et rajouter 570 000 euros à la facture !

Pour 670 000 euros je trouve qu’on est bien loin du confort de la Reine Amidala à bord de la Nef Royale Naboo !

Je dois absolument convaincre Chéri Chéri d’abandonner cette idée loufoque avant qu’il  nous endette sur 150 ans.

Je me laisse donc envahir par la force pour lui parler dans le seul langage susceptible de le faire réagir dans un tel moment :

« Redescendre sur Terre absolument Chéri Chéri tu dois. »

 

la-blonde-yoda.JPG


Partager cet article
Repost0