Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 15:07

 

oenobiol-solaire

 

Après avoir avalé mon cachet Oenobiol solaire avec mon café histoire de mettre toutes les chances de bronzage de mon côté, Chéri Chéri et moi nous attelons à la lourde tâche qu'est la préparation des bagages.

Comme tous les ans, je commence par faire une liste des indispensables. Maillots de bain, tongues, paréo, monoï … pas besoin de plus pour faire la crêpe au bord de la mer pendant 3 semaines.

Cette année c’est décidé, je pars légère ! Hors de question de m’encombrer inutilement d’affaires qui ne me serviront pas.

Seulement voilà, comme à chaque fois, mes chromosomes XX reprennent le dessus et, une fois devant les placards les choses ne sont plus si simples.

Commence alors un long moment de réflexion dans le dressing. Si je prends la petite robe fleurie acquise l’année dernière 2 jours avant de rentrer à Paris et donc portée une seule fois, je suis obligée d’embarquer mes sandales beiges en plus des bleues à poids qui, assorties avec la robe en question seraient une faute de goût inacceptable.

D’un autre côté, il serait trop dommage de ne prendre que les beiges alors que j’ai acheté les bleues spécialement pour l’été 2011 et l’idée de laisser cette robe à Paris me semble inconcevable : je dois rentabiliser mon achat 2010.


voyage valises 1

 

Alors que ma valise se remplie dangereusement et que les questions existentielles se bousculent dans ma boîte crânienne, Chéri Chéri débarque tout fier avec son sac Eastpack sur le dos : « Moi c’est bouclé ! J’me fais une petite partie de Call of Duty en t’attendant ! »

En 1 heure de réflexion, il a donc réussi à caser 3 semaines de vêtements dans un sac de lycéen. Je reste muette face à cette démonstration d’efficacité typiquement masculine et me sens de plus en plus désoeuvrée.

Plusieurs heures et 3 valises pleines à craquer plus tard, je termine enfin de boucler ma trousse de toilette où j’ai tout de même réussi à entasser une bonne dizaine de vernis à ongles de couleurs différentes.

Chéri Chéri charge la voiture et nous voilà partis direction le Sud ! Arrivés sur l’A6, stupeur et tremblements : « Chéri Chéri ? J’ai oublié mon sac à main ! »

 

pieds

Partager cet article
Repost0

commentaires

K

c'est tellement vrai et tellement ça !!


Répondre